Construit en 1977, le groupement du Coin-de-Terre de Bellevue compte 36 propriétaires répartis entre l’avenue De Senarclens et le chemin de Riencourt, juste au-dessus des voies CFF reliant Genève aux autres cantons. A l'origine, le train passait à 50 mètres des maisons et très vite un mur anti-bruit a été construit. Il est aujourd'hui supplanté par une colline arborée qui, si elle a retiré la vue sur les alpes, contribue a améliorer la qualité de vie du quartier.

Pour la petite histoire, "nos" routes désservent que le quartier du Coin-de-Terre mais présentent un intérêt communal pour la jonction cycliste et piétonnière avec le chemin de la Glaise.  Nos voisins et riverains de la Chênaie peuvent ainsi emprunter ces voies pour se rendre au village ainsi qu’à la halte CFF des Tuileries. Ces routes ont donc été cédées à la commune qui en assure l’entretien à l’année durant.

Au contraire d'autres groupements du Coin-de-Terre, celui de Bellevue n’a pas de jardins familiaux mais une place de jeux centrale. Celle-ci est appréciée des enfants comme des adultes qui y pratiquent la pétanque ou s’y retrouvent régulièrement pour des repas au terme de la journée des travaux (printemps) ou à l’occasion des célébrations de l’Escalade.
Une chaufferie commune produit l’eau chaude sanitaire et le chauffage domestique de mi-septembre à fin mai. Le service est assuré par un réseau de distribution passant dans les sous-sols de chaque maison. Ce système collectif a permis de limiter les nuisances connues dans d’autres quartiers et liés à la présence de multiples systèmes de chauffage et de mode de production différent. Il nécessite néanmoins un investissement régulier assuré en copropriété pour l’entretien et le renouvellement des installations.

En 2008, dans le cadre d’une réflexion portant sur les économies d’énergie et l’autonomisation de la production d’eau chaude sanitaire durant la période estivale, 19 propriétaires ont fait le choix d’installer sur leurs toitures des panneaux solaires photovoltaïques. Avec le toit de la chaufferie, c’est 20 bâtiments sur 37 qui sont ainsi équipés d’un système de production d’électricité dans notre quartier.

La dynamique de quartier est très positive et il fait bon vivre à Bellevue. Proche de la ville comme de Versoix par le train ou la route, notre groupement n’en a pas moins conservé un esprit villageois et convivial.

Gérald Rüegsegger, président du groupement

Accéder aux fichiers du groupement (membres uniquement)