Fondation

Le 12 mai 1932 fut fondée l’Association Genevoise du Coin-de-Terre sous les auspices de la Fédération Cantonale des Jardins ouvriers de Genève et avec l’approbation des autorités politiques.

Cette association a pour but de procurer, en location ou en toute propriété aux familles ouvrières ou de condition modeste des jardins pour la culture des légumes nécessaires au ménage. Elle facilitait l’acquisition de parcelles de terrain en vue de la construction d’une habitation (article 5 des statuts).

Un ouvrier, Monsieur André Jaquet, fut nommé président du comité d’action. Il sollicita un comité d’honneur formé par les autorités cantonales et municipales et par des sociétés de biens publics.

Première réalisation

Le 7 avril 1933, l’Association se porta acquéreur d’un terrain en ville de Genève. Cette démarche nécessita la caution solidaire du comité. Elle fut levée le 10 septembre 1933 grâce à la promulgation de la Loi de reconnaissance du caractère d’utilité publique, loi présentée par le Conseil d’Etat au Grand Conseil. Cette loi permet une exemption d’impôt et une garantie de l’Etat pour les achats de biens immobiliers.

vente             Bouchet

Organisation foncière
Terrain

Le terrain acheté, l’Association procéda à l’équipement puis elle le céda à ses membres au prix de revient, moyennant un paiement par acomptes répartis sur un maximum de dix ans.

Pour protéger ses membres, il fut introduit le droit de réméré, clause par laquelle l’Association se réserve le droit de racheter le bien vendu en remboursant à l’acquéreur le prix principal et les frais de son acquisition.

Isaac Anken   Bel Essert

Construction

Une fois le terrain remboursé par le propriétaire à l’association, celle-ci lui proposait de construire sa maison selon deux plans type, l’AGCT restant le maître d’œuvre.

Chatelaine    Avenir

Les banques refusèrent le financement des hypothèques privées. La solution fut trouvée auprès de l’Union-Genève, sous la forme d’une assurance-vie.

L’épreuve du temps a démontré que l’idée des pionniers de cette action sociale est devenue une solide réalité. Ainsi, l’Association Genevoise du Coin-de-Terre, a cherché, dans le cadre de ses possibilités, la solution d'une meilleure justice sociale. Grâce au courage de son premier président, aidé par les politiciens,  ainsi qu'à la collaboration entre personnes de bonne volonté, L'Association Genevoise du Coin-de-Terre a réalisé son objectif. Elle espère le poursuivre avec l'appui de tous.

Groupements réalisés 

1933 : Le Bouchet
1936 : Bel-Essert
1937 : L'Avenir
1941 : Versoix
1942 : L'Etang
1945 : La Châtelaine
1948 : Aïre-France
1949 : La Forêt
1951 : Le Mervelet
1953 : Isaac-Anken
1962 : Aïre-Grandchamp
1972: Les Falquets
1977 : Bellevue
1985 : Genthod
1987 : Vernier-Village
1994 : Balexert
2015 : Les Platanes